Quick search
Advanced search
Reset all
All news

“Arrêtez la répression en Azerbaïdjan”

Full text is also available in
en
fr
“Arrêtez la répression en Azerbaïdjan”
“Arrêtez la répression en Azerbaïdjan”

Bruxelles 11 novembre: La présidence de l’Azerbaïdjan au Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, qui a duré six mois, prend fin cette semaine. Pendant cette période, l’Azerbaïdjan a déclenché une vague de répression sans précédent contre la société civile, y compris l’emprisonnement de défenseurs des droits humains et des militants politiques qui ont critiqué le gouvernement azéri.

International Partnership for Human Rights se joint à l’appel de la Plate-forme civique de solidarité au Conseil de l’Europe à faire pression réelle sur l’Azerbaïdjan à inverser ses actions et libérer tous ceux qui ont été emprisonnés sur des accusations non fondées.

« La présidence s’est transformée en une démonstration de force pour le gouvernement azerbaïdjanais. Elle a montré que le mal peut être plus fort que les valeurs. Le gouvernement a utilisé la présidence dans une organisation, basée sur les droits de l’homme, pour prouver à ses citoyens et au monde, que les valeurs de l’argent et du pouvoir prévalent toujours. Il est temps de sauver les valeurs, les engagements et l’âme du Conseil de l’Europe. Maintenant, » déclare la journaliste d’investigation azérie, Khadija Ismayilova.

Le secrétariat du Conseil de l’Europe, dirigé par Thorbjørn Jagland, et ses états membres démocratiques doivent faire face à l’Azerbaïdjan et envisager des mesures punitives en réponse à cette répression. A ce jour, le Conseil de l’Europe s’en est tenu à des déclarations condamnant les agissements du gouvernement. Les actions de l’Azerbaïdjan sont une attaque aux institutions et aux valeurs européennes et cela ne doit pas passer inaperçu.

Les personnes emprisonnées pendant la présidence de l’Azerbaïdjan (14 mai – 13 Novembre 2014) sont les suivantes:

-Anar Mammadli, observateur des élections, lauréat du Prix Václav Havel pour les droits de l’homme.
-Leyla Yunus, avocat de justice qui a reçu la Légion d’honneur française.
-Rasul Djafarov, militant qui a critiqué l’Azerbaïdjan au Conseil de l’Europe et composé avec Layla Yunus une liste de 100 prisonniers politiques en Azerbaïdjan.
-Intigam Aliyev, avocat des droits humains qui a critiqué l’Azerbaïdjan au Conseil de l’Europe.

Vous pouvez regarder la vidéo Arrêtez la répression en Azerbaïdjan ici:

Countries

Azerbaijan: the latest news

More news
Lettre au président français Macron sur les prisonniers politiques en Azerbaïdjan

Lettre au président français Macron sur les prisonniers politiques en Azerbaïdjan

Subscribe to our updates

Please select the topic(s) on which you wish tor receive news/updates from us
Type of information you wish to receive
Copied!